F édérationBelge des PetitsChanteurs

fédération internationale

 

Les maîtrises ont été, pendant mille ans, l'âme musicale de la chrétienté. Les premières écoles de jeunes garçons, fondées dans les cathédrales et les abbayes - véritables creusets de notre civilisation chrétienne - devinrent des pépinières de musiciens et d'érudits. Charlemagne voyait dans ces écoles l'instrument de cette culture religieuse qui devait assurer les bases de l’empire. La Révolution Française y vit un obstacle à ses desseins et les supprima.

Aujourd'hui, la Fédération Internationale des Petits Chanteurs (Pueri Cantores) fait revivre de par le monde la séculaire tradition du chant d'enfants. Ce fut l'intuition et la volonté de Monseigneur Maillet, le plus célèbre des directeurs des Petits Chanteurs à la Croix-de-Bois.

La Fédération regroupe 500 manécanteries, soit environ 25 000 Petits chanteurs. Choeurs de garçons, choeurs de filles, choeurs mixtes.

Un mouvement éducatif de jeunesse.

Les Petits Chanteurs constituent un mouvement éducatif de la jeunesse, jusqu'à la fin des études secondaires, par le moyen du chant, de la vie en groupe et de la liturgie. La vocation première des Petits Chanteurs est précisément cette participation au culte: prier et aider le Peuple de Dieu à "prier sur la beauté" comme l'a demandé saint Pie X. La Fédération Internationale des Pueri Cantores a été officiellement reconnue comme un "Mouvement de jeunesse d'Eglise" par Paul VI.

Tradition séculaire et modernité

Les Petits Chanteurs cultivent le chant et la musique sous des formes très variées. Leur répertoire va du chant grégorien à la musique contemporaine, en passant par tout le répertoire classique. Naturellement, les ambitions artistiques varient considérablement d'un groupe à l'autre. Il y a des chorales de haut niveau et des choeurs plus modestes, mais une exigence est commune à tous: atteindre la qualité.

Pour plus d'informations voir le lien vers la fédération internationale.

 

 

LES PUERI CANTORES A L'ETRANGER